Nouveau DTU 13.3 : ça bouge sur les dallages

Le nouveau DTU 13.3 – Travaux de dallages – Conception, calcul et exécution – vient tout juste d’être révisé. Décliné en 4 documents, il intègre notamment de nouveaux modes de calcul des épaisseurs maximum des isolants, pour certaines applications. Des modifications qui auront un impact important pour les travaux de dallages isolés en polystyrène expansé.

Petit récapitulatif de ces modifications dans cet article.

dtu 13.3 dallage dalle terre plein PSE
logo AFNOR certification DTU norme

1. Comment est organisé le nouveau DTU 13.3 ?

La nouvelle édition du NF DTU 13.3 est organisée en 4 documents :

  • Partie 1-1-1 : cahier des clauses techniques types pour les dallages réalisés pour tous types d’ouvrages (hors maisons individuelles)
  • Partie 1-1-1 : cahier des clauses techniques types des dallages de maisons individuelles
  • Partie 1-2 : critères généraux de choix des matériaux
  • Partie 2 : cahier des clauses administratives spéciales types

On note d’emblée qu’il n’y a plus de partie dédiée spécifiquement aux dallages industriels ou assimilés. La Partie 1-1-1 traite donc de tous les types d’ouvrages, hors maisons individuelles qui font l’objet d’une partie spécifique.

2. Quels travaux vise-t-il ?

Comme la précédente édition, ce nouveau DTU 13.3 vise la réalisation de dallages en béton à base de liants hydrauliques. Le DTU est applicable dans toutes les zones climatiques, y compris les zones de climat tropical ou équatorial.

Il vise :

  • les dallages désolidarisés, qui ne participent pas à la reprise ou au transfert des efforts horizontaux
  • les dallages désolidarisés en béton armé ou non armé, ne jouant pas le rôle de diaphragme et ne participant pas à la stabilité du bâtiment, sauf fonction de butonnage d’un mur enterré
  • les dallages additionnés de fibres
  • les dallages extérieurs (aire de béquillage, stockage, etc.), ayant un usage autre que voirie

Il ne vise pas :

  • les ouvrages de fondation, ni les radiers
  • les revêtements scellés, coulés ou collés sur le béton durci
  • les dallages préfabriqués, précontraints, de types routiers ou zones de circulations extérieures aéroportuaires, de patinoires
  • les dallages, pouvant participer à la stabilité de la structure, sauf fonction de butonnage d’un mur enterré
  • les parties de dallages supportant des équipements industriels générateurs de vibrations, de chocs, ou imposant des tolérances de service plus sévères que les tolérances d’exécution combinées avec les tassements prévisibles
  • les dallages soumis à des charges mobiles, exerçant des pressions supérieures à 7,5 MPa notamment, dans le cas de roues à bandage métallique
  • les ouvrages, pour lesquels une fonction d’étanchéité est nécessaire
  • les dallages quasi-rigides, au sens de la NF EN 15620
  • les dallages en béton non armé, supportant : une pression dûe aux platines supérieure à 5 MPa ou une charge uniformément répartie supérieure à 80 kN/m2² ou un ensemble de charges concentrées fixes ou mobiles créant, sur l’aire enveloppant les centres d’application de chaque charge, à une distance de 4 fois l’épaisseur du dallage, une charge moyenne supérieure à 80 kN/m².

 

C’est précis, mais c’est important pour la suite.

dallage dalle terre plein isolation polystyrene expanse

3. Qu’est ce qu’un dallage ?

Au sens du NF DTU 13.3, un dallage est un « ouvrage en béton de grandes dimensions en plan, généralement découpé par des joints. Il repose uniformément sur son support, éventuellement par l’intermédiaire d’une interface. Le dallage peut intégrer une couche d’usure ou recevoir un revêtement. Le dallage n’est pas un ouvrage de fondation, ni un radier. »

Attention à ne pas confondre un dallage avec une dalle portée. Selon les recommandations professionnelles AFIPEB/FFB, une dalle portée est un plancher en béton armé qui porte, sur ses appuis, des éléments de structure tels que des murs, des longrines, des plots, des refends… . Elle est dimensionnée pour supporter les sollicitations auxquelles elle est soumise (poids propre, charges d’exploitation). Une dalle portée ne repose pas uniformément sur son support lors de la vie en œuvre. Elle peut être assimilée à un plancher.

dallage dalle terre plein isolation polystyrene expanse

Les états de surface du dallage

Le DTU 13.3 décrit plusieurs états de surface, qui vont notamment conditionner les tolérances de planéité ainsi que le choix des isolants à mettre en œuvre. Les états de surface sont les suivants :

  • brut de règle, pour les dallages recevant des revêtements scellés adhérents, des chapes ou dalles rapportées adhérentes
  • lissé, pour les dallages avec une couche d’usure ou recevant un revêtement collé, un revêtement coulé, une couche d’isolation, un revêtement scellé désolidarisé, une chape ou dalle désolidarisée, une chape ou dalle flottante
  • surfacé, dans les autres cas.

À défaut de prescription sur le revêtement, l’état de surface est surfacé.

La partie 1-2 du DTU 13.3 précise que l’emploi d’isolants en polystyrène expansé n’est interdite que dans le cas d’un dallage avec une finition lissée apparente sans revêtement. La finition lissée étant destinée à recevoir une couche d’usure ou un revêtement, cette interdiction ne s’appliquera que dans de rares cas.

dallage dalle terre plein isolation polystyrene expanse

4. Quelle isolation sous dallage ?

Les caractéristiques primordiales des isolants adaptés aux travaux de dallage sont celles qui ont trait à leur résistance mécanique. Ces caractéristiques sont certifiées (elles figurent sur les certificats ACERMI des produits).

Le module d’élasticité de service en compression des isolants Eis (MPa) est pris égal à : Eis = 0,6 ⋅ Rcs/ds, où :

  • Rcs : résistance de service en compression (MPa) de l’isolant
  • ds : déformation de service (%) de l’isolant (moyenne de ds,max et ds,min)

L’épaisseur maximale Hi (m) d’isolant à mettre en œuvre est calculée selon la formule : Hi ≤ Eis/50

Cas particulier

 

Pour les bâtiments d’habitation collective ou d’hébergement, bâtiments administratifs ou bureaux, locaux de santé, hôpitaux, cliniques ou dispensaires, locaux scolaires ou universitaires, dont la charge d’exploitation est ≤ 5 kN/m², sans charges ponctuelles, ni charges roulantes, l’épaisseur Hi(m) de l’isolant doit respecter la formule suivante :

 

Hi ≤ Eis/30

 

L’isolant doit présenter un niveau minimum de résistance à la compression à 10 %, selon la NF EN 826 de 100 kPa (CS(10/Y)100).

A noter, des exigences existent sur la déformation de service (ds) et sur le module d’élasticité de service en compression des isolants Eis (MPa). Selon la typologie de bâtiment concernée, cette exigence est la suivante :

    • Tous bâtiments hors maison individuelle : ds ≤ 2 % et Eis ≥ 3,5 MPa
    • Maisons individuelles : ds ≤ 2 % et Eis ≥ 2,1 MPa

Quel impact pour les isolants en polystyrène expansé de la gamme HIRSCH Isolation ?

Ce cas particulier concernant le calcul de l’épaisseur maximale des isolants est une nouveauté introduite dans la nouvelle version du DTU 13.3. La modification de la formule de calcul implique que, pour les isolants mis en œuvre dans ces cas de figure, les épaisseurs pouvant être installées sont bien supérieures à ce qui était possible avec la précédente version du DTU 13.3. Les résistances thermiques sont également plus importantes avec ce nouveau calcul.

Voici un tableau récapitulant les nouvelles épaisseurs et résistances thermiques maximales pouvant être installées sous les dallages concernés :

dtu 13.3 dallage dalle terre plein PSE

Les nouvelles épaisseurs maximales figurent d’ores et déjà sur les certificats ACERMI de nos produits (hormis les 242 mm du Terradall® R). Partenaires Négoces, consultez-nous pour connaître la disponibilité et le tarif de ces produits.

Vous l’aurez noté, avec cette modification du mode de calcul des épaisseurs maximales, les niveaux de performance des isolants en polystyrène expansé deviennent beaucoup plus élevés qu’auparavant. Avec une résistance thermique maximale de 7,85 m².K/W, nos isolants s’inscrivent donc parfaitement dans les exigences de performance de la RE2020.

Nos isolants sous dallage, comme tous les isolants en polystyrène expansé, sont également 100% recyclables et éligibles à notre filière de recyclage REuse. N’hésitez pas à contacter votre Chef de Marché HIRSCH Isolation pour bénéficier de ce service de recyclage de vos chutes de chantier !

Un projet d’isolation sous dallage ? Retrouvez notre gamme dédiée :

Pour aller plus loin

Décryptez l’isolation sous chape avec les Dédé Téhu

Rencontrez l’équipe de choc des Dédé Téhu et formez-vous à l’isolation sous chape dans les règles de l’art.

Étanchéité : fin des DTA en isolation sous protection lourde

Les Isolants supports d’étanchéité sous protection lourde ne sont plus soumis à des DTA mais aux règles professionnelles de la CSFE.